La « Bible » de la re-motorisation…

IMG_9229

Cette année plusieurs Centurion subissent un lifting, et en particulier une re-motorisation.

De nombreuses discussions ont eu lieu sur le forum de mon autre site « centurion32.fr », par mail, par téléphone pour réaliser cette opération pas si facile qu’il n’y parait. C’est pourquoi il était très intéressant de regrouper toutes ces réflexions pour faire le point et aider les propriétaires qui envisagent de passer à l’acte…

C’est Jérome, propriétaire de Diamba qui c’est occupé de réaliser ce document, il a réalisé la re-motorisation complète de Diamba (moteur, chaise d’arbre, arbre et Hélice) hiver 2015-2016. Je le remercie pour cette important travail qui vas enrichir encore plus le site et faciliter les rénovations futures.

Voici ce document, merci de respecter l’auteur et ne pas en faire « mauvaise usage ».

Bonne lecture, si vous avez des questions, je vous invite à utiliser le forum.

diaporama-remotorisation

Bonne lecture

Seb

Destruction massive!

Je continue sur ma lancé, pour aujourd’hui c’est démontage du petit meuble sous la descente, et dépose de tous les câbles qui pendouillent.

Âmes sensibles s’abstenir, plus j’avance et cela ne ressemble plus à un intérieur de bateau, mais c’est un passage obligatoire. L’électricité comme beaucoup de menuiserie vont subir un « petit » lifting…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premières constatations sur mon moteur BETA35…

Le moteur ayant était sortie de son compartiment, je peux désormais regarder facilement les points qui me semblaient douteux.

J’avais vu entre autre un suintement inquiétant sur l’échappement, cela pouvait être simplement le joint du coude d’échappement, ou plus problématique le coude lui même percé…

img_9234

Commençons par nettoyer le moteur, on bouche et protège tous ce qui craint l’eau, un peu de dégraissant et un karcher font des merveilles.

C’est comme neuf, enfin presque.

img_9267

img_9268

Ce que vous voyez ici en laiton c’est la pompe pour vidanger l’huile du moteur, sur les BETA elle est intégré sur le moteur (comme Nanni)

img_9269

Ensuite on fait une prière pour que les boulons qui fixe le coude ne casse pas, ici pas de problème, merci BETA.

img_9369

Et voila le travail, apparement c’est le joint qui est HS, mais on remarque vite un petit soucis…il y a de la calamine qui bouche les 2/3 de la sortie d’échappement. Certainement du à un fonctionnement trop souvent au ralentit, pas étonnent, mon centurion est sur-motorisé!

img_9370

Un premier nettoyage ne fait pas de mal, mais il faudra revenir dessus.

img_9388

Ensuite je m’occupe de l’autre point qui pourrai poser problème, l’échangeur d’eau, qui comme vous le savez permet le refroidissement de votre moteur.

Je commence par purger le liquide de refroidissement du circuit, ici on voit bien qu’il est propre, c’est un moteur bien entretenu…

img_9376

Je dépose les demis cloches qui emprisonne l’échangeur.

img_9379img_9382

Ensuite on peux sortir l’échangeur, pour un bon nettoyage et un contrôle .

img_9385

Sur cette photo on voit ce qui arrive petit à petit, les petits tuyaux ou passe l’eau de mer se bouche, ici rien de grave, mais parfois la moitié voir la quasi totalité des circuits sont bouchées.

img_9386

Voila pour les premières constatations, je suis rassuré, rien ne me semble grave, quelques joints neufs pour le remontage, une petite peinture et ce sera repartis pour…des années

La suite dans le prochaine épisode.

le moteur prend son envol…

Hello, les amoureux des OFR (Objet Flottant en Restauration)

Ce coup si c’est bon, j’ai enfin sorti le moteur de TAOL-HEOL, cela fut long…J’attendais l’arrivé d’un nouvel engin de levage au boulot pour pouvoir entreprendre l’extraction. Merci à mon collègue et ami Jean Yves pour le précieux coup de main.

IMG_9220IMG_9219

 

La procédure est simple, on débranche tout ce qui est connecté au moteur (électricité, durites de gazole, câbles de commandes…), et on dépose les silentblocs . Pour finir on désaccouple les 2   demis tourteaux de l’arbre d’hélice.

IMG_9218

 

 

 

 

 

 

Ensuite il y a plus qu’a…..levé, j’ai utilisé un treuil manuel à chaine attaché sur le point de levage d’un manuscopique , cela permet de lever en douceur.

IMG_9224 IMG_9227 IMG_9229 IMG_9231

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voila mon BETA MARINE de 35cv sur le planché des vaches, près pour une inspection minutieuse et une révision complète, peut être même un petit coup de peinture…soyons fou.

IMG_9233 IMG_9234 IMG_9235 IMG_9236

IMG_9237IMG_9235

La cale moteur est enfin vide, on peut voir qu’il y a du boulot…beaucoup de boulot.

IMG_9228

La suite dans le prochain épisode.

A bientôt

Seb

Retour sur les travaux de Taol-Heol …

Bonjour à tous, comme vous pouvez le constater pas beaucoup de nouveauté sur le site depuis pas mal de temps. En fait les travaux sur Taol-Heol n’ont pas avancés cette hiver, le problème est que le bateau n’est pour l’instant toujours pas à l’abri et loin de chez moi…

Mais comme tous projet de longue haleine il ne faut pas baisser les bras et trouver des solutions. Je réfléchis donc au rapatriement de Taol-Heol à la maison. J’avais sous estimé le problème de distance au début des travaux, mais il faut se rendre à l’évidence il n’y a que 24h dans une journée! Dans un transport de bateau, le problème n’est pas le chargement (généralement il se trouve dans un port ou un chantier naval avec une grue), ni le transport, ce n’est pas les transporteur qui manque, mais le réel problème c’est le déchargement sur le lieu des futurs travaux, l’accessibilité n’étant pas toujours propice.

Taol-Heol, mesure 9,75m pour un poid de 4,5t et 1,85m de tirant d’eau. Pas facile d’envisager le déchargement sans fair venir une coûteuse grue de levage…

J’envisage donc la construction d’un pont de levage, c’est à dire une structure Bois ou Metal constitué de 4 poteaux avec à chacun d’eux un palan à chaine de 2t. Le camion se glisse donc sous cette structure, on passe 2 sangles sous la coque et on lève…le camion s’enlève et on pose sur des bers. Simple!

Voici globalement l’idée , avec bien sûre 2 portiques dans mon cas:

DCFC0063.JPG

Photo prise sur le site first18

Reste donc le « délicat »problème de concevoir ce portique, bois (économique, facile à travailler, à dimensionner correctement) ou métal ( plus cher, moins évident à travailler mais  très résistant et durable). Si vous avez des idées n’hésitez pas à m’en faire part je suis preneur.

Pour l’heure j’ai commencé par un nettoyage de Taol-Heol, l’hiver ayant laissé des traces…L’étape suivante qui ne devrai pas tarder c’est la dépose du moteur BETA de 35cv qui va prendre les aires pour une cure de jouvence bien mérité après 10 ans de loyaux services, cela me permettra aussi un accès parfait pour redonner un coup de jeune à la cale moteur et tous ce qui passe par là, électricité plomberie….

Je vous dis donc à très bientôt pour un nouvel article sur la renaissance d’un Centurion32 de 71…

PONTOS, du nouveau dans le monde des winchs…

slide2

Le temps passe vite et cela fait déjà 2 mois que le Nautic de Paris est fini, 2 mois que je dois vous faire un petit article sur une entreprise que je connaissais de nom sans avoir touché leurs produits; PONTOS. Cette entreprise Malouine c’est spécialisé dans la production de winch. Vous me direz une de plus, et qu’est ce qui justifie une nouvelle marque de winch? PONTOS répond à ces deux interrogations et pour ne rien gâcher avec brio. Lors de ma visite au salon, j’ai rencontrais Michel CHENON fondateur de Pontos et Christophe QUESNEL qui s’occupe des ventes au sein de l’entreprise, le contact fut super sympa et enrichissant. Etre bien reçus ne gache rien mais lorsqu’en plus le produit est top alors pas d’hésitation pour partager…

Pontos a donc développé des nouveaux winchs, repensé complètement, à partir de constats d’utilisateurs et d’expériences vécus par des marins expérimentés et d’autres en “mode” plaisance. De cette réflexion sont nés 3 modèles : 2 winchs à 4 vitesses automatiques, le TRIMMER : »la puissance pour tous », le GRINDER : »la puissance et la vitesse » ainsi qu’un winch 2 vitesses : le COMPACT: « le plus petit mais il a tout d’un grand ». Je vous laisse le soin de lire les fiches produits de chacun d’eux:

FR Product sheet Grinder.compressed

FR Light Product sheet Compact.compressed

FR Product sheet Trimmer.compressed

 

Pour vous aider au choix, voici le tableau fournis par PONTOS pour déterminer la taille du winch dont vous avez besoin:

unspecified

Je vous invite à consulter le site très complet de PONTOS, vous y trouverez tous les renseignements nécessaire, même les prix..

Lors de ma visite au NAUTIC 2015, nous avons parlé assez longuement des acheteurs potentiels de winch, bien sûr en premier  il y a les montages première monte des chantiers, Pontos équipe entre autre des JPK, POGO, RM BG, RACE, toujours en option, mais la liste s’agrandit rapidement…La clientèle suivante est bien sûr les particuliers qui ré-équipent leurs voiliers, comme nous! Pontos a été créé en pensant à ce marché de seconde monte, qui recherche plus de performances adaptées aux utilisateurs. Le Grinder pour la régate et le Trimmer pour la croisière familiale. Le choix d’un winch ne se fait plus uniquement par rapport au bateau et à ses  surfaces de voiles, mais surtout par rapport au style de navigation et aux capacités physiques de l’équipage. Avant Pontos, personne ne pensait qu’un enfant pouvait border les derniers 30cm d’un génois au près serré. C’est aujourd’hui possible grâce au Trimmer.

Et si nous étions plusieurs à vouloir équiper nos Centurion de beau winch selftailing?

J’ai regardé ce qui correspondrait comme winch Pontos sur nos centurion, le choix pourrait être 2 TRIMMER ou GRINDER 40 pour l’écoute de génois, et des compacts pour les drisses de GV et Génois et spi et écoutes de spi.

Cette question pourrait trouver une réponse dans le cadre d’un achat groupé sous la forme d’un geste commercial de la part de Pontos, alors si cela vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour centraliser les demandes. seb@centurion32.fr

si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez, contactez directement l’entreprise, vous serez je vous l’assure bien accueilli.

Bonnes réflexions…

Seb

PONTOSimage004

7, rue du mottais

35400 SAINT MALO

tel : +33 (0)2 99 19 81 80

e-mail : contact(at)pontos.fr

Paroles d’entrepreneur : Michel Chenon, fondateur de Pontos, interview de Rennes Atalante

Je vous laisse regarder cette video montrant toutes les étapes de la conception à la fabrication des winchs PONTOS.