Enfin de retour…

Bonjour à tous, après un long moment sans donner de nouvelle de Taol-Heol, je suis heureux d’annoncer la reprise de la rénovation.

Pour commencer, première bonne nouvelle, Taol-Heol est mis sous abri. Cela devrai me permettre de travailler au sec quelque soit la météo Bretonne. J’espère pouvoir ainsi avancer cette hiver.

J’ai repris ou je m’étais arrêté, le démontage du meuble de cuisine, c’est flippant 😱

A bientôt…

La « Bible » de la re-motorisation…

IMG_9229

Cette année plusieurs Centurion subissent un lifting, et en particulier une re-motorisation.

De nombreuses discussions ont eu lieu sur le forum de mon autre site « centurion32.fr », par mail, par téléphone pour réaliser cette opération pas si facile qu’il n’y parait. C’est pourquoi il était très intéressant de regrouper toutes ces réflexions pour faire le point et aider les propriétaires qui envisagent de passer à l’acte…

C’est Jérome, propriétaire de Diamba qui c’est occupé de réaliser ce document, il a réalisé la re-motorisation complète de Diamba (moteur, chaise d’arbre, arbre et Hélice) hiver 2015-2016. Je le remercie pour cette important travail qui vas enrichir encore plus le site et faciliter les rénovations futures.

Voici ce document, merci de respecter l’auteur et ne pas en faire « mauvaise usage ».

Bonne lecture, si vous avez des questions, je vous invite à utiliser le forum.

diaporama-remotorisation

Bonne lecture

Seb

Destruction massive!

Je continue sur ma lancé, pour aujourd’hui c’est démontage du petit meuble sous la descente, et dépose de tous les câbles qui pendouillent.

Âmes sensibles s’abstenir, plus j’avance et cela ne ressemble plus à un intérieur de bateau, mais c’est un passage obligatoire. L’électricité comme beaucoup de menuiserie vont subir un « petit » lifting…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Premières constatations sur mon moteur BETA35…

Le moteur ayant était sortie de son compartiment, je peux désormais regarder facilement les points qui me semblaient douteux.

J’avais vu entre autre un suintement inquiétant sur l’échappement, cela pouvait être simplement le joint du coude d’échappement, ou plus problématique le coude lui même percé…

img_9234

Commençons par nettoyer le moteur, on bouche et protège tous ce qui craint l’eau, un peu de dégraissant et un karcher font des merveilles.

C’est comme neuf, enfin presque.

img_9267

img_9268

Ce que vous voyez ici en laiton c’est la pompe pour vidanger l’huile du moteur, sur les BETA elle est intégré sur le moteur (comme Nanni)

img_9269

Ensuite on fait une prière pour que les boulons qui fixe le coude ne casse pas, ici pas de problème, merci BETA.

img_9369

Et voila le travail, apparement c’est le joint qui est HS, mais on remarque vite un petit soucis…il y a de la calamine qui bouche les 2/3 de la sortie d’échappement. Certainement du à un fonctionnement trop souvent au ralentit, pas étonnent, mon centurion est sur-motorisé!

img_9370

Un premier nettoyage ne fait pas de mal, mais il faudra revenir dessus.

img_9388

Ensuite je m’occupe de l’autre point qui pourrai poser problème, l’échangeur d’eau, qui comme vous le savez permet le refroidissement de votre moteur.

Je commence par purger le liquide de refroidissement du circuit, ici on voit bien qu’il est propre, c’est un moteur bien entretenu…

img_9376

Je dépose les demis cloches qui emprisonne l’échangeur.

img_9379img_9382

Ensuite on peux sortir l’échangeur, pour un bon nettoyage et un contrôle .

img_9385

Sur cette photo on voit ce qui arrive petit à petit, les petits tuyaux ou passe l’eau de mer se bouche, ici rien de grave, mais parfois la moitié voir la quasi totalité des circuits sont bouchées.

img_9386

Voila pour les premières constatations, je suis rassuré, rien ne me semble grave, quelques joints neufs pour le remontage, une petite peinture et ce sera repartis pour…des années

La suite dans le prochaine épisode.

le moteur prend son envol…

Hello, les amoureux des OFR (Objet Flottant en Restauration)

Ce coup si c’est bon, j’ai enfin sorti le moteur de TAOL-HEOL, cela fut long…J’attendais l’arrivé d’un nouvel engin de levage au boulot pour pouvoir entreprendre l’extraction. Merci à mon collègue et ami Jean Yves pour le précieux coup de main.

IMG_9220IMG_9219

 

La procédure est simple, on débranche tout ce qui est connecté au moteur (électricité, durites de gazole, câbles de commandes…), et on dépose les silentblocs . Pour finir on désaccouple les 2   demis tourteaux de l’arbre d’hélice.

IMG_9218

 

 

 

 

 

 

Ensuite il y a plus qu’a…..levé, j’ai utilisé un treuil manuel à chaine attaché sur le point de levage d’un manuscopique , cela permet de lever en douceur.

IMG_9224 IMG_9227 IMG_9229 IMG_9231

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voila mon BETA MARINE de 35cv sur le planché des vaches, près pour une inspection minutieuse et une révision complète, peut être même un petit coup de peinture…soyons fou.

IMG_9233 IMG_9234 IMG_9235 IMG_9236

IMG_9237IMG_9235

La cale moteur est enfin vide, on peut voir qu’il y a du boulot…beaucoup de boulot.

IMG_9228

La suite dans le prochain épisode.

A bientôt

Seb

Retour sur les travaux de Taol-Heol …

Bonjour à tous, comme vous pouvez le constater pas beaucoup de nouveauté sur le site depuis pas mal de temps. En fait les travaux sur Taol-Heol n’ont pas avancés cette hiver, le problème est que le bateau n’est pour l’instant toujours pas à l’abri et loin de chez moi…

Mais comme tous projet de longue haleine il ne faut pas baisser les bras et trouver des solutions. Je réfléchis donc au rapatriement de Taol-Heol à la maison. J’avais sous estimé le problème de distance au début des travaux, mais il faut se rendre à l’évidence il n’y a que 24h dans une journée! Dans un transport de bateau, le problème n’est pas le chargement (généralement il se trouve dans un port ou un chantier naval avec une grue), ni le transport, ce n’est pas les transporteur qui manque, mais le réel problème c’est le déchargement sur le lieu des futurs travaux, l’accessibilité n’étant pas toujours propice.

Taol-Heol, mesure 9,75m pour un poid de 4,5t et 1,85m de tirant d’eau. Pas facile d’envisager le déchargement sans fair venir une coûteuse grue de levage…

J’envisage donc la construction d’un pont de levage, c’est à dire une structure Bois ou Metal constitué de 4 poteaux avec à chacun d’eux un palan à chaine de 2t. Le camion se glisse donc sous cette structure, on passe 2 sangles sous la coque et on lève…le camion s’enlève et on pose sur des bers. Simple!

Voici globalement l’idée , avec bien sûre 2 portiques dans mon cas:

DCFC0063.JPG

Photo prise sur le site first18

Reste donc le « délicat »problème de concevoir ce portique, bois (économique, facile à travailler, à dimensionner correctement) ou métal ( plus cher, moins évident à travailler mais  très résistant et durable). Si vous avez des idées n’hésitez pas à m’en faire part je suis preneur.

Pour l’heure j’ai commencé par un nettoyage de Taol-Heol, l’hiver ayant laissé des traces…L’étape suivante qui ne devrai pas tarder c’est la dépose du moteur BETA de 35cv qui va prendre les aires pour une cure de jouvence bien mérité après 10 ans de loyaux services, cela me permettra aussi un accès parfait pour redonner un coup de jeune à la cale moteur et tous ce qui passe par là, électricité plomberie….

Je vous dis donc à très bientôt pour un nouvel article sur la renaissance d’un Centurion32 de 71…