Réparer un trou dans une coque polyester.

Il est parfois nécessaire de réparer des dégats sur nos bateaux en polyester. En théorie rien est impossible, et l’on peut toujours réparer le polyester, seul notre niveau de pratique, le temps et aussi le coût peuvent nous en empêcher. Je vais ici vous détailler une réparation que j’ai effectué sur le bateau d’un oncle.

Au départ rien de bien grave, seul une fissure juste sous la ligne de flottaison a attiré mon attention, j’ai donc étais voir plus loin…

Au départ rien ne semble bien grave...

Au départ rien ne semble bien grave…

En fait on voit du mastic, couleur beige clair.Cela indique qu’il y a déjà eu une réparation. Cela me semblais pas très sain, alors j’ai décidé de continuer.

 

 

 

 

Je reprend donc mon lapidaire équipé d’un disque abrasif grain 80, c’est super efficace. Et voila ce que j’ai découvert:

Le trou s'agrandit.Il y avais bien eu un choc assez important, mais pas dramatique. Malheureusement la réparation n’as pas était faite correctement. La personne c’est contenté de boucher le trou avec du mastic polyester fibré, autrement appelé « choucroute ».La mousse qui est dans la coque est imbibée d’eau ce qui signifie bien que cela n’étais pas étanche.

 

Donc j’ai continué, d’abord par enlever la strat qui ne tenais pas et en creusant un peu la mousse.

IMG_2475 Voila ce que cela donne. Cela fais donc un jolie trou a reboucher…

Commençons par assécher le trou, malheureusement , la mousse est impossible a sécher en profondeur, il s’agit de mousse basique et non à cellule fermé. Avec un décapeur thermique on chauffe légèrement pour sécher au maximum. Ensuite il faut bien dégraisser à l’acétone.

 

 

 

 

 

 

La technique la plus sûre dans ce genre de réparation est la stratification intérieur extérieur,   dans notre cas il est impossible d’utiliser cette technique, il n’ y a aucun accès par l’intérieur. J’ai décidé de remplir le trou avec de la « choucroute », en y insérant 2 morceaux de contreplaqué marin pour ne pas avoir trop de résine chargé a mettre.

Cela donne ceci:

IMG_2478

2 morceaux de contreplaqués marin noyés de chaque côté dans de la résine chargé.

2 morceaux de contreplaqués marin noyés de chaque côté dans de la résine chargé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite j’ai rebouché le trou, largement en retrait par rapport au niveau fini pour pouvoir stratifier.

Du film alimentaire, c'est parfait pour maintenir en forme la résine le temps qu'elle polymérise.

Du film alimentaire, c’est parfait pour maintenir en forme la résine le temps qu’elle polymérise.

Voila ce que cela donne avant ponçage.

Voila ce que cela donne avant ponçage.

Et ensuite, après ponçage nous sommes près à stratifier...

Et ensuite, après ponçage nous sommes près à stratifier…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintenant on passe à l’étape stratification.

j’utiliserais de la résine polyester et de la fibre de verre. La fibre de verre ce présente sous forme de « mat » qui est un assemblage aléatoire de fibres de verre et par un « Roving » qui est un tissus dont les fibres sont tissées. La résine polyester sera catalysé à 2 ou 3% par du PMEC ( Peroxyde d’éthylméthylcétone).

Et voila le résultat après stratification.

Et voila le résultat après stratification.

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite on applique un enduit polyester pour récupérer une surface plane et en forme.

IMG_2505

Enduit de finition avant application du gelcoat.

Enduit de finition avant application du gelcoat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis, après ponçage, ré-enduit,ponçage …ect. On applique du gelcoat (de la résine teinté), ce qui permet de garantir une parfaite étanchéité de l’ensemble. Comme vous pouvez le voir mon gelcoat est blanc alors que la coque est beige, mais dans mon cas tout cela sera recouvert par un primaire époxy avant application d’un antifouling, donc rien ne se verra…

IMG_2509 IMG_2510

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne reste plus qu’a poncer pour avoir une surface parfaite.

En bougeant le bateau, un bruit suspect m'intrigua, de l'eau? un petit trou dans le fond de la cabine et surprise, des litres et des litres d'eau...

En bougeant le bateau, un bruit suspect m’intrigua, de l’eau? un petit trou dans le fond de la cabine et surprise, des litres et des litres d’eau…

Une piscine!

Une piscine!

Et voilà la première cause de cette présence d'eau dans les fonds. En plus du choc sur tribord arrière, un choc sous la quille avait cassé la strat, et donc laissé l'eau rentrée. Solution, on ouvre et on souffle avec de l'air comprimée pour évacuer un maximum d'eau, ensuite on attend que cela sèche...

Et voilà la première cause de cette présence d’eau dans les fonds. En plus du choc sur tribord arrière, un choc sous la quille avait cassé la strat, et donc laissé l’eau rentrée. Solution, on ouvre et on souffle avec de l’air comprimée pour évacuer un maximum d’eau, ensuite on attend que cela sèche…

IMG_2557 IMG_2561

Deuxième source d'entrée d'eau une fissure sur le pont, le bateau étant au sec depuis plusieurs années, l'eau dans les fonds était de l'eau de pluie...donc je suis partis à la recherche de la dite fuite. Solution on ouvre et...comme précédemment .

Deuxième source d’entrée d’eau une fissure sur le pont, le bateau étant au sec depuis plusieurs années, l’eau dans les fonds était de l’eau de pluie…donc je suis partis à la recherche de la dite fuite. Solution on ouvre et…comme précédemment .

IMG_2563 IMG_2564A suivre…

13 réflexions au sujet de « Réparer un trou dans une coque polyester. »

  1. Ping : suite des réparations d’une petite coque en polyester… | La ballade de la mer salée

  2. très bien expliqué mais pas asse de détail sur les produits comme numéro de grain papier ponçage pour la finition est oui je suis débutent est je voudrais tous savoir merci a vous

    • Bonsoir ROBERT,
      Merci de votre intérêt pour cette article, effectivement je devrais apporter des précisions pour plus de clarté. Je vais cogiter aux modifications…
      En attendant pour répondre à votre question sur le grain du papier de ponçage, voici très simplement les bases que j’utilise:

      -Dégrossissage, gros ponçage, grain 80 voir 40 sur de gros travaux.
      -Poncage de l’enduit pour mise en forme, grain 120 puis 180.
      -Poncage de gelcoat de finition,suivant l’état de surface, on peut commencer à 180,puis 240. si les travaux sont sous la ligne de flottaison et que l’on prévoit un antifouling, cela suffit pas la peine d’aller plus loin.
      Si la réparation se voit et que l’on veut une finition soignée, après le 240, on passe au 320, puis au 400. ensuite on passe au papier de verre à l’eau, 600 puis 800 puis 1000 puis 1200, puis 1500 2000 2500 3000 suivant le degré de finition voulu.
      Pour finir, un petit lustrage avec de la pâte à polire et c’est parfait. Petite remarque, il est important de respecter la croissance des grains, si on « saute » un grain, il est presque impossible d’enlever les rayure occasionnées par le grain précédent: par exemple passer du 240 au 400 laissera des micro-rayures.
      Voila c’est globalement ma méthode, j’espère avoir répondu à votre question.
      A bientôt
      Seb

  3. bonjour; merci pour votre réponse . Je suis un peu compliqué , mais si je m’engage dans se genre de travail je préfère être bien conseillé par des personnes expérimenté , vue que je n’y connait rien, je sais bricoler, mais pas faire n importe quoi . Encore merci. Cordialement. Robert.

  4. Bonjour
    Tres bon article et bien illustré.
    Pour la stratification, dans quel ordre appliquez vous les différents tissus? Mat,rowing,mat? Le grammage, 300 ou autre? Les températures de mise en œuvre pour évaluer le % de catalyseur .
    Merci et bonne continuation

    Amicalement , Fred

    • Bonjour, j’avais oublié de vous répondre, malheureusement, pas facile de donner une réponse, chaque réparation est différente!!! Il faut étudier chaque cas avant de pouvoir « essayer » d’estimer le temps et les matériaux nécessaires.
      Désolé pour cette réponse de Normand.

  5. Bonjour. J’ai lu votre article.. Non pas parce que je dois réparer une coque de bateau mais plutôt la cabine de douche d’un ami (trois et fissures sur l’assise suite à arrachement du siège en bois) A moins de me tromper je pense que c’est à peu près le même principe de reparation. J’ai utilisé une résine avec durcisseur + fibre de verre et je voulais un conseil notamment pour repeindre le tout. Afin d’améliorer l’étanchéité j’ai vu que vous aviez utilisé du Gelcoat résine teintée. Dois je aussi appliquer cette résine sur la fibre de verre ou puis je peindre directement sans en appliquer
    Merci aussi si possible de me conseiller concernant peinture à utiloser
    Dans l’attente de votre réponse merci

    • Bonjour Abdallah,
      Pour répondre à ta question , suivant l’état de surface que tu as obtenu, sois tu as appliqué un enduit polyester de finition pour avoir un rendu lisse, a ce moment la tu peux appliqué directement une peinture, je te conseillerai une peinture polyuréthane mono ou encore mieux bi-composant elle fera l’affaire pour l’étanchéité, sois tu applique un gelcoat de finition (après avoir effectué une finition au mastique polyester). cependant la peinture aura un rendu fini aussitôt, alors que le gelcoat demandera ponçage et lustrage…
      J’espère avoir répondu à votre question.
      Cordialement
      Seb

  6. merci pour cet excellent demonstration; je commence à percevoir le boulot qui m’attend; je suis un peu rassuré

  7. Merci pour vos explications et votre site. Possesseur d’un Artaban 5.8m j’ai quelque réparations à prévoir. ma question est: quelle est la différence entre du gelota et de la résine époxy (utilisée en carrosserie voiture).
    Bien cordialement.
    Thierry

    • Bonjour Thierry,
      Le Gelcoat est une résine teinté (polyester pour la majorité de nos bateaux) de finition, elle résiste très bien aux UV et forme une couche étanche protégeant la structure de la coque (fibre+résine). Je vous invite à regarder cette page (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gelcoat) qui explique simplement. La résine époxy, est une résine pouvant être utilisé comme la résine polyester pour du structurel, avec un process plus rigoureux, un cout plus élevé et de meilleur qualité mécanique, elle est aussi plus étanche, mais elle résiste mal aux UV, ce n’est pas une résine de finition, il faut la recouvrir, par exemple par une ou plusieurs couches de primaire epoxy et une laque ou un antifouling. Attention, l’on peut appliquer une résine epoxy sur de la résine polyester (pour une réparation par exemple) mais pas l’inverse! Ce n’est pas facile d’expliquer cela rapidement, si vous avez besoin de plus de renseignement dite le moi.
      Cordialement
      Seb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s