Révision et Hivernage d’un moteur inboard diesel.

Je vais tenter de vous présenter une révision suivi de l’hivernage d’un moteur diesel. Dans cette exemple le moteur est un Yanmar 3ym20 en version ligne d’arbre. Ceci est un exemple, chaque moteur (marque) ayant ses particularités.

On commence donc par mettre le moteur en route, avec de l’eau douce dans le filtre eau de mer (on peut soit débrancher le tuyau d’arrivé d’eau de mer sur la pompe, soit mettre un tuyau directement à remplir le filtre) , le but étant de faire monter en température l’huile pour faciliter la vidange, de rincer à l’eau douce les circuits d’eau de mer et de contrôler le bon fonctionnement de l’ensemble.

révision moteur 1

On n’oublie pas de fermer la vanne d’arrivée d’EDM (Eau De Mer) au risque de perdre la moitié de l’eau sous le bateau…

révision moteur 2Petite parenthèse j’effectue ici une révision hivernage à sec, c’est à dire que le bateau est sorti de l’eau. Mais on peut très bien réaliser cette opération à flot.

Ensuite, une fois la température de l’huile correct (fonctionnement 15 à 30mn), on peut effectuer la vidange. Elle s’effectue avec l’aide d’une pompe à vide (80€ dans le commerce), certain moteur sont équipés d’une pompe manuel (nanni, BetaMarine…).

Ici il y a un petit bouchon à enlever a droite du filtre à huile qui permet de rentrer directement dans le carter d’huile.

révision moteur 4

révision moteur 3

On en profite aussi pour effectuer la vidange de l’inverseur si nécessaire (se référer à la doc technique du constructeur)

révision moteur 35 révision moteur 36

 

 

 

 

Ensuite évidement on change le filtre à huile, on bourre de papier dessous pour ne pas en mettre partout.

révision moteur 25 révision moteur 26

 

Après avoir remis un filtre neuf, reste à ne pas oublier de refaire les pleins d’huile…toute de suite.

révision moteur 27

On peut s’occuper ensuite du circuit d’eau de mer.

On commence par nettoyer le filtre eau de mer.

révision moteur 1

Ensuite on dépose la pompe eau de mer pour contrôler la turbine.

révision moteur 12 révision moteur 13 révision moteur 16

 

 

 

Si la turbine ne présente pas de fissure et reste souple on la remet en place. On oubli pas de bien nettoyer les surfaces, en particulier le capot (contrôler son usure)

révision moteur 15

Dans se circuit d’eau de mer, on peut contrôler aussi:

-La crépine d’aspiration

-La vanne

-l’échangeur, les anodes

-le tuyau de sortie sur le coude d’échappement (il a tendance à ce boucher)

 

Ensuite on peut s’attaquer au circuit de gazole.

On commence par fermer le robinet d’arrivé de gazole (cela évitera dans certain cas d’avoir le réservoir mise vide dans les fonds…)

révision moteur 6

Dans cette étape, il y a 2 choses importantes, le filtre à gazole (généralement sur le moteur) et la cartouche du filtre décanteur (généralement déporté).

On commence par exemple par le filtre gazole, ici un Yanmar, c’est le même sur la plus par des moteurs de petites et moyenne puissance chez se constructeur.

révision moteur 5 révision moteur 7

 

Après avoir enlevé la cuve, vidé et nettoyé cette dernière, on remet une cartouche neuve, sans oublier surtout de changer le joint torique (qui n’est pas fourni avec la cartouche…)

révision moteur 8 révision moteur 10

On s’occupe maintenant du filtre décanteur, il en existe de nombreux modèles, ici c’est un support de cartouche volvo avec un bol métallique. Il y a des modèles avec bol en verre, cartouche papier, cartouche métallique, sans bol….Faite bien attention d’acheter le bon modèle.

révision moteur 29

On dépose en prenant soin de mettre un bac dessous pour récupérer le gazole…

révision moteur 30 révision moteur 31 révision moteur 32

On change la cartouche, et les joints, pour ce modèle il y a une petite subtilité, les joints ne sont pas identiques (et il y en a un en trop), celui avec un trait bleu se met en haut, celui avec un trait rouge en bas.

révision moteur 33

Une fois le filtre décanteur remonté, il faut réamorcer le circuit de gazole. Cette procédure est identique si vous êtes simplement tombé en panne sèche de gazole, en effet après avoir refait le plein il faut réamorcer le circuit pour pouvoir redémarrer.

Il faut commencer par rouvrir la vanne d’arrivée de gazole, puis ouvrir la purge qui se trouve sur le filtre à gazole du moteur.

révision moteur 5 révision moteur 39

Ensuite il suffit de repérer la pompe de ré-armorçage , dans ce cas elle est sur tribord .

révision moteur 37

Et comme les Shadoks et ils pompaient, pompaient pompaient….jusqu’a ce que le gazole sorte à la vis de purge du filtre.

révision moteur 40

Une fois le circuit ré-armorcé, nous allons hiverner le moteur.

c’est à dire remplacer l’eau douce présente dans le bloc par du liquide de refroidissement.

Dans mon cas c’est un moteur à refroidissement indirect, c’est à dire que l’eau de mer ne passe pas dans le bloc moteur, mais juste dans un échangeur de température et c’est le liquide de refroidissement qui circule pour refroidir le bloc (un peu à l’image d’un radiateur de voiture). Aujourd’hui la quasi totalité des moteurs aux catalogues des constructeurs sont des moteurs à refroidissement indirect. L’ancienne génération était donc à refroidissement direct, c’est à dire que l’eau de mer passait directement dans le bloc moteur pour le refroidir. L’inconvénient de ces moteurs et simple à comprendre, réseau de refroidissement qui se bouche, risque d’électrolyse (important de contrôler et de changer si nécessaire les anodes de blocs) et obligation d’un hivernage sérieux…

On remet donc le moteur en route, comme au départ avec de l’eau douce, ensuite après avoir controlé le bon fonctionnement du moteur, on coupe l’eau douce et on vide entre 5 et 10 litres de liquide de refroidissement dans le filtre eau de mer. Le but étant d’avoir du liquide de refroidissement à la sortie de l’échappement, cela signifiera que le circuit est mis hors gel (bloc, échangeur, pot de barbotage …)

révision moteur 44 révision moteur 45

Ce n’est pas fini, ensuite il reste les contrôles d’usage:

-Vérifier la tension des courroies (alternateur, pompe eau de mer)

révision moteur 17

-Verifier à nouveau les niveaux d’huiles

-Contrôler le presse étoupe, le graisser si c’est un joint à lèvre volvo, rajouter des tresses pour les presses étoupes à….tresses, et contrôler les surfaces des joints tournants.

révision moteur 43

-Contrôler le filtre à air.

-Contrôler le coude d’échappement.

-Contrôler les câbles de commandes, graisser les articulations.

-nettoyer le moteur et la cuvette sous le moteur.

Liste non exhaustive pouvant être modifié en fonction du moteur.

On finira par nettoyer les fonds de cale, pas question de laisser de l’eau…

révision moteur 46 révision moteur 47

Une révision ce termine en nettoyant l’hélice, et en changeant l’anode de celle-ci et éventuellement l’anode noix d’arbre.

révision moteur 52 révision moteur 54

Voila pour l’instant, il est possible que je rajoute dans le future des détails à cette article, j’espère avoir étais clair et précis. J’espère aussi vous avoir bien expliqué le travail qu’effectue un mécanicien lors de l’entretient de votre moteur (on peut comprendre ainsi mieux sa facture…). Il est évident que cette article ne remplace pas l’expertise d’un professionnel, ne vous engagez pas dans ce travail si vos compétences ne sont pas suffisantes…N’hésitez pas à me poser des questions.

Seb

25 réflexions au sujet de « Révision et Hivernage d’un moteur inboard diesel. »

  1. Ping : Nouvelle page dans la rubrique SAV! | La ballade de la mer salée

  2. Merci Seb. Très instructif et très utile. Bien sûr les économies substantielles ne sont pas négligeables mais le fait de savoir le faire seul nous apporte une certaine autonomie qui correspond au concept de nos chers Centurions qui ne demandent qu’à partir loin !!!!
    Hervé – DIWALL – PAIMPOL (bientôt BINIC)

  3. Bonjour, vraiment très chouette cette documentation fort utile, très bien rédigée et illustrée.
    Je me demandais où se trouvait l’anode sur le moteur, maintenant, grâce à vous, je sais que je ne dois plus la chercher puisqu’il n’y en a pas ! Grand merci.
    Bateau ONIRIQUE (Nieuwpoort – Belgium).

  4. Bonjour et félicitations pour la clarté de la procédure. J’ai moi-même un 3YM20, avez vous qchose sur la dépose et repose de l’echangeur avec les points clé.
    Gerard

    • Bonsoir Gérard, désolé pour le délai de la réponse, j’étais passé complètement à coté! Pour l’échangeur si c’est un nettoyage ( ou contrôle simple), pas besoin de le déposer complètement, il suffit de déposer l’alternateur pour pouvoir accéder à l’entrée d’eau de mer caché derrière, et déposer la plaque de sortie (tuyau qui retourne au coude d’échappement) et de nettoyer si nécessaire. C’est une opération qui devrai être effectué tous les 3 ans environ (sachant que moins le moteur fonctionne, plus il y a risque d’encrassement …). Opération à effectuer impérativement si pour divers raisons (oublie d’ouvrir la vanne eau de mer, par exemple!) votre turbine eau de mer s’est désintégrée et a perdu des morceaux de pale…
      Je reste à votre disposition pour toutes infos complémentaire.
      KENAVO
      Seb

    • Merci Catherine, j’espère que cela vous servira…si des point ne vous semble pas assez clair n’hésitez pas à me le dire.
      A bientôt
      Seb

  5. Merci Seb pour ce tuto clair et précis !
    Il vient de me sauver la mise à l’issue de ma révision.
    J’avais oublié d’actionner la pompinette à G.O malgré l’ouverture de la vis de purge après mes changements des filtres (donc moteur calé par défaut de G.O).
    J’étais en panique et tu m’as bien dépanné, merci encore !
    Cordialement.
    Le pierro

  6. Bonjour,
    Depuis quelques jours, j’ai régulièrement des baisses de regime moteur (il descend au ralenti puis repart normalement dans ces tours dans caler).
    J’ai vérifié les serrages du filtre.Ça ressemble à une prise d’air. Mais je ne trouve pas d’explication. J’ai pensé à un manque de Go dans le réservoir. Mais j’ai le plein et ça continue. A tu autre piste.

    • Hello Gilbert, vu les symptômes je me dirigerai vers des batteries dans le réservoir…Dépose ton filtre décanteur, regarde si il y a du dépôt visqueux dedans, ensuite continu vers le réservoir , parfois les bactéries sont tellement développées qu’elle obstrues la crépine d’aspiration de gazole, évidement avec les mouvements du bateau par moment cela fonctionne.
      Je commencerai donc par le circuit de gazole…
      Tiens moi au courant
      cordialement
      Seb

  7. Ok, je suis en mer. Demain matin je démonte le pré filtre et je vérifie. J’avais mis de l’antibactérien dans le réservoir.
    Merci je te tiens au courant

  8. Bonjour,
    Je viens d’ouvrir le decanteur. Ras un Go sans la moindre sallisure. Pour la crépine c’est compliqué, je viens de faire le plein.
    Je pars de Paluden vers Camaret. Vent dans le nez je vais voir comment ça se boutique. J’ai tout resserré.
    Merci, je te tiens au courant.

  9. Je n’ai pas été loin. Panne devant le port de l’AberWrach . Circuit Go bouché, un mécano va passer pour la crépine..
    @+

  10. Merci Seb,
    Ton diagnostic était le bon. Oceanis 323 avec tube plongeur avec crépine. Bien sur impossible de l’enlever. Donc souffler de l’air pour déboucher. Ensuite nous avons trouvé un deuxième pb. Le decanteur qui semblait nickel était saturé de particules noires. Filtre neuf et rajout d’une poire pour en cas de besoin inverser le sens du go et envoyer éventuellement de la pression vers le réservoir. Enlever ce réservoir en thermo moulle semble être une opération impossible.
    Pour l’instant tout est nickel et j’ai retrouvé un moteur qui monte normalement.
    Merci pour ton aide.
    Gilbert

    • salut Gilbert, c’est déjà une bonne nouvelle de savoir d’ou vient le problème…Mais ne reste pas avec le gazole pollué dans ton réservoir le problème vas s’empirer, de plus je ne comprend pas comment tu vas faire avec ta poire, on ne peux pas la mettre a refouler le gazole, il y’a un clapet dedans!!!
      Si je peux me permettre il faudrait essayer de purger ton réservoir, avec une pompe a dépression par le trou de la jauge tu devrais pouvoir enlever un maximum, ensuite traitement de choc à l’additif…et croiser les doigts…
      bon courage
      Seb

  11. Bonjour,
    super tuto!
    Avez-vous déjà procédé au remplacement du liquide de refroidissement?;
    Quand vous parlez d’anodes moteur, je croyais que le 3YM20 n’était pas concerné?
    Mikeal

    • Bonjour Mikael,
      effectivement le 3YM20 n’est pas concerné par le fait de changer l’anode moteur, puisqu’il n’y en as pas, je ne crois pas avoir dis de le faire, je vais me relire. Pour le liquide de refroidissement on peut effectivement le changer mais cela ce fait rarement, c’est sont état, l’âge du moteur et le nombre d’heures qui en décide.
      Cordialement
      seb

      • attention tout de même a l’anode de l’échangeur qui elle est bien présente malgré le refroidissement indirect…

      • Bonjour YOURIM, la révision effectué était sur un yanmar 3YM30, sur ce moteur il n’y a pas d’anode, éventuellement si c’est un saildrive il y en aurai une sur le sail.
        Cordialement
        Seb

  12. bonjour à tous et merci à Seb pour ce guide bien documenté qui me sert pour mon entretien annuel,
    Seb,
    as tu l’intention de développer la partie échappement, notamment le coude dont on entend parler souvent, quel serait l’entretien à y faire pour éviter tout problème ?
    cordialement,
    bernard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s